Suivez-nous sur : 

Cabinet de psychothérapie Ghislaine Prouvost

Je suis praticienne Vittoz, membre certifié de l’Association Roger Vittoz.

Je vous accueille dans mon cabinet à Tours pour vous accompagner en psychothérapie avec la Méthode Vittoz.

Devenez acteur de votre bien-être grâce à des exercices simples. 

 

Contact

Actualités de votre psychothérapeute à Tours : Ghislaine Prouvost


 

 

 

 

Si vous la réprimez, elle explosera. Si vous ne la canalisez pas, elle se transformera en haine.

Qui ose reconnaître qu'il est touché, traversé par la peur, la colère, la tristesse ? Qui parle bien de sa joie ? quelle place donner à ces élans parfois si encombrants, mais qui sont le signe de notre présence au monde ? 

Longtemps les émotions n'ont pas eu bonne presse : elles dénotaient un manque de maîtrise de soi. On s'en méfiait comme tout ce qui venait du corps, jugé inférieur à l'esprit. Les émotions ne sont ni bonnes ni mauvaises, elles s'imposent à nous ici et maintenant, sans que l'on puisse contrôler leur survenue. Dans les nouvelles spiritualités du bien-être, on parle de lâcher-prise, mais, en réalité, on ne cesse de parler de la maîtrise qu'il faut absolument garder. La colère est spécialement visée.

"Pas une publicité, un livre ou une école qui ne propose désormais des séances de méditation et de yoga pour canaliser nos colères et rendre nos vies aussi paisibles qu'un encéphalogramme plat. "Croisez les jambes, respirez à fond, pensez que vous êtes une petite fleur...". Mais bon sang de bon soir, va-t-on nous laisser piquer un fard, monter sur nos grands chevaux et sortir de nos gonds si ça nous chante ? Le capitaine Haddock pourra-t-il encore nous abreuver de ses "mille milliards de mille sabords" et de ses "coloquinte à la graisse de hérisson" sans être envoyé illico chez un sophrologue ?" (FC n°2168). Je partage le coup de g... de ce journaliste !

"Nos colères ne sont pas difficiles à identifier. La joie, la peur, la tirstesse peuvent être intérieures mais nos colères ont besoin de se montrer. Si la colère est rentrée, elle ressort tôt ou tard. C'est l'effet "cocotte-minute". Toutes nos colères ne sont pas bonnes pour autant. Il ne faut pas confondre la colère mue par la réparation d'une injustice, et l'emportement, qui est une réaction émotionnelle violente sans raison valable. Aristote affirme que ce n'est pas la colère en elle-même qui est morale ou immorale, mais l'usage qu'on en fait".

Donc, concrètement ?

La Méthode Vittoz propose dans un premier temps d'accueillir sa colère, la sentir résonner dans son corps, la reconnaître et lui donner sa légitimité.

Puis vient l'étape du choix : est-ce opportun que je me mette en colère ? Quand ? Avec quelle intensité ?

C'est la conversion de la colère potentiellement destructrice en force de vie.

Mais contrôler sa colère peut ne pas être suffisant. "Je suis tout le temps énervé, agacé". Que se cache-t-il derrière l'énervement, l'agacement ? La thérapie Vittoz aide à identifier un évènement ancien, une situation passée à l'origine de cette colère de fond, afin de travailler dessus et de lui permettre d'avoir moins d'emprise sur le présent.

Venez vous réconcilier avec votre colère !

Aide psychologique

Aide psychologique

alt="Développement personnel">

Développement personnel

alt="Aide psychologique au travail">

Aide psychologique en milieu professionnel